Le défibrillateur en 8 questions

En France, chaque année, 40000 à 50000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque. Aujourd’hui seulement 35% des Français connaissent les gestes qui sauvent ! Protégez vos équipes, équipez-vous !

Quelle est la différence entre une crise cardiaque et un arrêt cardiaque ?

  • La crise cardiaque désigne l’interruption de la circulation sanguine vers le cœur, cessant l’approvisionnement du cœur en oxygène.
  • Dans le cas d’un arrêt cardiaque le cœur cesse de battre, ce qui l’empêche d’approvisionner les autres organes en oxygène.
  • Dans les deux cas il est important de contacter au plus vite le 15 !

Comment reconnaît-on les signes et les symptômes de l’arrêt cardiaque ?

  • Douleur ou gêne au niveau de la zone thoracique, lourdeur ou pression.
  • Rythme cardiaque rapide ou irrégulier.
  • Nausées ou vomissements.
  • Étourdissement, évanouissement et nausée.
  • Essoufflement et fatigue.
  • Autres douleurs : mâchoire, cou, épaule, bras, dos et ventre.
  • On reconnait un arrêt cardiaque si la victime est inconsciente et qu’elle ne respire pas. Il faut demander de l’aide et procéder à la réanimation. Il faut agir rapidement.

Comment trouver un défibrillateur ?

  • Grâce à des lois : est parue le 27 décembre 2019  une loi pour une Base de Données nationale des DAE. Les informations transmises par les exploitants permettront de créer une base de données regroupant des informations concernant les lieux d’implantation et l’accessibilité aux défibrillateurs. Le ministère des solidarités et de la santé sera chargé de l’exploitation de cette base de données.
  • Grâce à des associations : ARLOD (Association pour le Recensement et la Localisation de Défibrillateurs), qui recense depuis 2011 les défibrillateurs utilisables par le public.
  • Grâce à des applications : Staying Alive, une application gratuite qui recense plus de 120 000 défibrillateurs. Elle permet également de mettre en relation des personnes formées aux gestes de premiers secours avec une personne victime d’un arrêt cardiaque.

Quels gestes pour sauver une vie ?

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il y a 3 gestes à avoir :

  • Demander à un témoin d’appeler le 15 ou le 112, ou si vous êtes seul contactez vous-même les secours et donnez le plus d’informations possible afin qu’ils puissent vous guider au mieux.
  • Compressez le thorax de la victime d’une profondeur d’au moins 5 cm sans dépasser 6 cm.
  • Utilisez un DAE, suivez les instructions de l’appareil. Il faut dans un premier temps allumer le défibrillateur, dégager le thorax puis placer les électrodes et enfin se laisser guider par les instructions.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

  • Un défibrillateur est un appareil qui permet d’analyser l’activité du cœur et de délivrer un choc électrique afin de le faire redémarrer et sauver à terme la victime.

Il existe 2 types de défibrillateurs disponibles au grand public :

  • Le DEA défibrillateur Entièrement Automatique qui délivrera le choc sans l’intervention humaine.
  • Le DSA défibrillateur Semi-Automatique qui nécessitera au témoin d’appuyer sur un bouton afin de délivrer le choc.

Peut-on recycler un défibrillateur ?

  • Le défibrillateur fait partie des déchets d’équipement électriques et électronique (DEEE) selon le Code de l’Environnement. Il est donc indispensable de recycler correctement ces produits.
  • Les piles et batteries ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères. Composées de métaux lourds extrêmement dangereux pour la santé et pour l’environnement : en France, seulement 1 pile sur 3 est recyclée. Pourtant, près de 80% des métaux contenus dans les piles et accumulateurs sont réutilisables. Il est donc indispensable de déposer ses piles et batteries usagées dans des points de collectes en magasin, déchetterie ou encore dans des lieux publics.
  • Quant aux électrodes, elles pourront être jetées dans une poubelle ménagère.

Quels défibrillateurs sont vendus par Haleco ?

  • Le Powerheart G5 de Cardiac Science, ce défibrillateur entièrement automatique a une interface simple (instructions orales et visuelles pour guider les utilisateurs). Il adapte les chocs électriques à la victime et fait des maintenances automatiques grâce à des autotests.
  • Le HeartStart HS1 de Philips, cet appareil est simple d’utilisation grâce à sa mise en marche sur simple ouverture du capot. Il diffuse des instructions orales claires et précises. Ses électrodes sont pré-connectées, polarisées, visibles et accessibles immédiatement. Sa fonction brevetée QuickShock® indique à l’utilisateur d’appuyer sur le bouton choc si un choc est nécessaire. Cet appareil réalise sa maintenance en automatique grâce à des autotests complets et réguliers.
  • Le AED Plus de Zoll, délivre automatiquement un choc si besoin, doté  d’une interface simple avec des instructions orales et visuelles. Ce défibrillateur a un couvercle permettant de soutenir le cou et les épaules de la victime pour favoriser le dégagement des voies respiratoires, le système PASS. La technologie REAL CPR Help assiste le massage cardiaque en mesurant la fréquence et l’amplitude de compressions réalisées. L’appareil réalise des autotests hebdomadaires.
  • Le Lifepak CR2 de Stryker, ce défibrillateur s’adapte à son environnement, par exemple il ajuste son volume selon les bruits de fond. L’appareil accompagne l’utilisateur grâce à des instructions. Cet appareil réalise une maintenance automatique grâce à des autotests. L’appareil analyse le rythme cardiaque. Par ailleurs, cet appareil existe en version 3g qui permet de déplacer l’appareil, est utilisable sur des sites sans Wi-fi et sur des sites sensibles. Le défibrillateur CR2 existe également en version Wi-fi et ne nécessite pas d’abonnement.

Pourquoi équiper son lieu de travail d’un défibrillateur ?

Quelques impératifs :

  • Pour avoir un défibrillateur toujours opérationnel : Choisir une personne qui sera en charge de suivre le bon fonctionnement du défibrillateur et devra suivre la maintenance du défibrillateur (date de mise en service, date d’expiration des consommables…).
  • Si le défibrillateur est dans un lieu public il faudra obligatoirement installer une signalétique.

Haléco vous accompagne dans l’équipement de votre lieu de travail.

Haléco, distributeur de défibrillateur depuis plus de 10 ans

by haleco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *