La désinfection des mains, un des 5 gestes barrières à bien respecter

CORONAVIRUS – Reprise d’activité

Le lavage des mains fait parti des 5 gestes barrières pour lutter contre le COVID 19. Un lavage des mains à l’eau et au savon est préconisé quand un point d’eau potable est disponible. S’il n’y a pas de point d’eau disponible, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique est recommandée, notamment dans les environnements collectifs (transports en commun, lieux publics, etc.). Pour permettre à vos salariés de désinfecter leurs mains en tout temps, nous vous recommandons l’utilisation de distributeurs de solution hydroalcoolique sans contact.

Un nettoyage des mains sans contact

Une simple action du pied, du coude ou le passage des mains sous le distributeur permet une distribution du gel en toute sécurité, pour un nettoyage des mains efficace et sans contact ! 

Une friction pendant 30 secondes

L’ANSM rappelle que les solutions hydroalcooliques doivent être utilisées sur des mains non souillées, et qu’il est important de respecter un temps de friction d’au moins trente secondes jusqu’à l’obtention de mains sèches.

L’OMS précise qu’aucune partie des mains ne doit être oubliée. Il faut donc bien se frictionner le dos des mains, la paume, les pouces, les espaces interdigitaux et le dos des doigts. Nous vous invitons à consulter cette vidéo montrant la désinfection des mains avec du gel hydroalcoolique.

Egalement, nous vous rappelons que lorsque vous le pouvez, privilégiez le lavage des mains avec du savon et de l’eau.

Consultez notre offre Mesures de prévention et de protection contre le COVID 19

by haleco

One thought on “La désinfection des mains, un des 5 gestes barrières à bien respecter

  1. isabelle says:

    il faut prendre en compte que, lors des frictions des mains de manière répétée et intensive avec des gels hydroalcooliques, il y a un risque cutané qui provient de l’altération du film hydrolipidique de la peau qui entraîne un dessèchement puis une irritation des mains, avec possibilité d’érythèmes légers surtout avec l’isopropanol qui est plus irritant que l’éthanol, et par ailleurs réduisant les moyens de défense naturels de la peau et favorisant éventuellement l’apparition de psoriasis et d’eczéma ! :  » La prévention des risques professionnels des bactéricides et virucides  » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=513

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *