Déconfinement, protégez-vous, protégez les autres, portez un masque !

CORONAVIRUS – Reprise d’activité

Depuis le 11 mai 2020, le port du masque se généralise en France et est vivement recommandé dans les espaces publics, transports en commun, entreprises, établissements scolaires… Le port du masque fait parti des 5 gestes barrières pour lutter contre le COVID 19 et s’inscrit dans la continuité des mesures liées à l’organisation du travail en toute sécurité. Il limite la propagation du virus et protège l’inhalation de gouttelettes ou des particules dans l’air, qui peuvent contenir des agents infectieux. Le port du masque vous protège et protège les autres ! Le masque doit être correctement mit afin d’éviter les contaminations

  1. Lavez-vous les mains avant de mettre votre masque.

2. Placez-le sur votre visage.

3. Moulez le renfort rigide au niveau du nez, et abaissez le bas du masque sous le menton.

4. Evitez de toucher votre masque constamment.  

5. Respecter la durée d’utilisation.

Quel masque choisir ?

Les masques FFP1, FFP2 et FFP3

En portant un masque FFP nous nous protégeons contre l’inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air. Ce type de masques est un appareil de protection respiratoire normé NF EN 149.

Trois catégories de masques FFP existent :

  • Les masques FFP1 filtrant au moins 80 % des suspensions de particules dans l’air (aérosols de taille moyenne 0,6 µm).
  • Les masques FFP2 filtrant au moins 94 % des suspensions de particules dans l’air.
  • Les masques FFP3 filtrant au moins 99 % des des suspensions de particules dans l’air.

Les masques FFP s’utilisent entre 3 et 8 heures.

Le masque chirurgical

Dispositif médical normé EN 14683 permettant d’éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque et vice-versa. Par contre, il ne protège pas contre l’inhalation de très petites particules en suspension dans l’air.

Trois types de masques :

  • Type I : efficacité de filtration bactérienne > 95 % des suspensions de particules dans l’air (aérosol de taille moyenne 3 µm).
  • Type II : efficacité de filtration bactérienne > 98 % des suspensions de particules dans l’air.
  • Type IIR : efficacité de filtration bactérienne > 98 % des suspensions de particules dans l’air et résistant aux éclaboussures.

Les masques chirurgicaux s’utilisent entre 3 et 4 heures

Le masque « barrière ou grand public »

Le masque barrière est en tissu et complète les gestes barrières et la distanciation physique. Lavables à 60°, réutilisables, les masques sont conformes au guide AFNOR SPEC S76-001:2020. De plus, leurs performances ont été testées et mesurées par les laboratoires de la Direction Générale des Armées (DGA) et Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH).

Un masque barrière homologué possède un de ces logos :

logo des masques barrières et masques grand public homologués

Il en existe de deux types :

Les masques UNS 1 sont des masques grand public à usage non sanitaire de catégorie 1. Utilisables par les professionnels en contact avec le public, ils ont un pouvoir de filtration supérieur à 90%.

Les masques UNS 2 sont utilisés dans le milieu professionnel par des personnes ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes.

Les masques barrières s’utilisent 4 heures et lavables entre 5 et 30 fois à 60°.

Consultez notre offre Mesures de prévention et de protection contre le COVID 19

by haleco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *