Ce qu’il faut savoir sur le travail en hauteur

Désormais, toute élévation au-dessus du niveau du sol constitue un travail en hauteur car toute chute peut être dangereuse quelle que soit la hauteur.

Ce que dit la loi

La réglementation ne donne pas de définition du travail en hauteur. En revanche, l’employeur a pour obligation de traiter les risques de chute par des protections collectives.

Les articles L4121-1 à 5 du Code du travail s’appliquent. L’employeur doit protéger la santé de ses salariés et leur assurer la sécurité au travail. Pour cela, il doit identifier en amont le risque encouru lié à l’activité professionnelle afin de :

– supprimer les risques ;
– connaître et maîtriser ceux qui ne peuvent être supprimés ;
– mettre à disposition des EPI lorsque mettre en œuvre des moyens plus performants se révèle impossible.

S’ajoutent de nombreuses dispositions comme :
– des règles complémentaires pour les travaux de bâtiment et de génie civil par exemple
– des dispositions spécifiques aux jeunes travailleurs
– des dérogations en cas d’impossibilité technique réelle
– et bien d’autres   -Plus d’info ici-

Les travaux sur cordes, échelles, escabeaux ou marchepieds comme poste de travail sont interdits sauf :
– en situation d’impossibilité technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs ;
– lorsque l’équipement assurant la protection collective des travailleurs est dangereux (ex. utilisation d’une nacelle, un échafaudage) ;
– lorsque l’évaluation du risque démontre que le risque est faible (travaux de courte durée non répétitifs).

>> SFETH, le Syndicat Français des Entreprises de Travail en Hauteur : encore plus d’infos ici

 

Solutions pour sécuriser le travail en hauteur

Voici une liste non exhaustive de règles préventives :

– le remplacement du travail en hauteur par de l’outillage télescopique, un mécanisme de mise à niveau
– la formation des travailleurs liée à la sécurité sur leur poste de travail, au sauvetage
– la mise en place de mesures de vérifications périodiques ou ponctuelles des installations, matériels, engins, systèmes de sécurité
– pour les travaux temporaires, la mise en place de dispositifs de protection collective réalisés à partir d’un plan de travail assurant la protection contre les chutes de hauteur (ex : garde-corps, planchers provisoires, filets… protégeant des ouvertures donnant sur le vide, des puits, galeries…)
– l’utilisation de plateformes de travail (élévatrices, roulantes, suspendues…), d’échafaudages, de nacelles élévatrices spécifiques
– la fourniture et la formation à l’utilisation d’EPI adaptés (harnais, kits antichute, lignes de vie…) conformément aux articles R4323-104 à R4323-106 du Code du Travail
– la sécurisation des outillages
– la mise en place de signalétique, balisage
– la conformité des conditions météorologiques afin qu’elles ne mettent pas en danger le travailleur

En savoir plus : INRS

 

Les solutions Haléco

Découvrez notre catalogue dédié au Travail en hauteur ici

     >> les chutes d’objets
La prévention de chute d’objets consiste à lutter contre les dégâts et accidents causés lors de vos activités de travail en hauteur sur chantier.

     >> les chutes des travailleurs
Les accidents suite à une chute peuvent être graves, voire mortels.
Les entreprises en subissent les conséquences psychologiques, judiciaires ou financières.
Organisation, technique, matériel : des leviers existent pour réduire les risques.

 

Les métiers et activités concernés

Nombreux et variés sont les métiers et activités concernés par le travail en hauteur : travaux sur cordes, en passerelle, plancher suspendu, encorbellement, nacelle, échafaudage

Exemples d’activités :
aéronautique
bâtiment
chantiers navals
construction
élagage
éolien
événementiel
exploitants remontées mécaniques
installateurs infrastructure en montagne (travail sur pylônes, travailleurs héliportés, ouvrages de protection)
ouvrages d’art
réfection
travaux sur équipements et installations

Exemples de corps de métiers :
alpiniste du bâtiment
ascensoriste
charpentier
chaudronnier
cordiste
couvreur
échafaudeur / monteur métallique
élagueurs
forain
maçon
nacelliste
nettoyeur de vitres
peintre
spécialiste des travaux acrobatiques du bâtiment
spécialiste des travaux en hauteur du bâtiment
spécialiste des travaux sur cordes du bâtiment
serrurier inspecteur d’ouvrage
technicien de travaux d’accès difficile
zingueur

 

Si vous aussi vous êtes concerné par le travail en hauteur ou bien par le risque de chute du travailleur ou d’objets, contactez nous à au 04.90.39.39.66 ou par mail à clients@haleco.fr

Haléco c’est aussi de la formation, du service de préparation d’outils… Pour en savoir plus, contactez-nous !

by haleco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *