Zone ATEX

Qu’est-ce qu’une ATEX

Dans une zone définie où l’air est mélangé à une certaine proportion de substances combustibles (type gaz, vapeurs, brouillards ou poussières), la présence d’une source d’inflammation peut suffire à déclencher l’explosion ou l’inflammation de la zone. On parle alors d’ATEX ou ATmosphère EXplosive.

Exemples de secteurs d’activités concernés : cabine de peinture, stockage de liquides inflammables, zone de charge de chariots électriques, silo à grain…

Le risque d’explosion

Les conditions pour une explosion
Lorsque les 4 conditions ci-dessous sont réunies simultanément, il y a risque d’explosion.

1. La présence de combustible
Sous forme de gaz, vapeur ou poussière, mélangé dans des proportions et à une pression donnée où l’explosion peut avoir lieu
Source INRS

2. La présence de comburant
(généralement l’oxygène de l’air)

3. Un confinement de la zone suffisant

4. Une source d’inflammation
électrique (étincelles, échauffement…)
électricité statique
élévation de température
thermique (flamme, cigarette, surface chaude…)
mécanique (étincelles, échauffement…)
réaction chimique
bactériologique (fermentation pouvant échauffer le milieu)
climatique (foudre, soleil…)

=> Différents phénomènes physiques peuvent donc déclencher une explosion ; tout matériel présent dans la zone est alors à considérer et à évaluer comme source d’inflammation.

Différents degrés de dangerosité
Ils varient selon les types de combustibles et les classes de température.

Les conséquences d’une explosion
L’énergie relâchée par une explosion est libérée dans un temps très court et avec une grande puissance : effet de souffle, projection d’objets, feu.
Source INRS

Les conséquences dans la zone ATEX peuvent être extrêmement graves :
– pour les travailleurs présents : blessures, arrêts de travail, décès
– sur l’équipement : dégradation, destruction

ATEX, ce que dit la loi

En France, c’est la Réglementation ATEX qui réglemente les zones ATEX. Elle fait suite :
– à la Directive 1999/92/CE du 16 décembre 1999 qui concerne les prescriptions minimales de protection en matière de sécurité et de santé des travailleurs en zones ATEX
– à la Directive 2014/34/UE du 26 février 2014 qui concerne les appareils et systèmes de protection destinés à être utilisés en ATEX.

D’autres textes concernant le risque explosion s’ajoutent à ces directives : ICPE, Recommandations de la CNAMTS, normes…

En savoir plus

Déchiffrer le marquage ATEX d’un matériel certifié ATEX

Tout matériel certifié compatible pour une utilisation en zone ATEX bénéficie du marquage suivant :

Au préalable, il est nécessaire de se référer au code ATEX du matériel pour vérifier sa compatibilité avec la zone où il va être utilisé.

Exemple de lecture d’un code d’une torche électrique :

En savoir plus

Les solutions ATEX Haléco

Les matériels ATEX proposés :
kits de transport ADR, douches de sécurité, pompes pour fûts, aspirateurs industriels, ventilateurs-extracteurs d’air, équipements pour armoires de sécurité (caissons de ventilation…), conteneurs de stockage extérieur, etc.

Vous ne trouvez pas le matériel qu’il vous faut ? Contactez notre service client à clients@haleco.fr.

L’accompagnement sur-mesure Haléco :
Vous avez des contraintes réglementaires, terrain, budgétaires ? Les Ingénieurs de notre Bureau d’Etudes Techniques vous accompagnent pas à pas dans vos démarches. Contactez-les par Email à bet@haleco.fr ou par téléphone au 04.90.39.39.70.

by haleco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *